Les premières fois où la pluie m’a fait rire et m’a invité à des surprises ! …

C’était lors d’une pause au bord du lac de Madine en Lorraine. Contemplant l’horizon, nous avons vu une masse grise en mouvance au loin, juste au dessus de l’eau, qui s’assombrissait et prenait de l’ampleur… ça nous paraissait très étrange pour la région ! Subitement, on a vu un mur de pluie qui venait droit sur nous ! Il nous a fallu à peine une seconde pour détaler et fuir les grosses gouttes qui menaçaient de nous rattraper … Cette vision, à l’image d’un dessin animé, fut si rigolote, qu’une fois arrivés à l’abri, légèrement humides et tout ragaillardis par l’énergie déployée à sprinter, nous avons éclaté de rire d’avoir tant pris nos jambes à nos cous pour éviter …la peur de nous faire mouiller !

Je me souviens aussi d’un orage qui nous avait surpris en Grèce. Notre course était de plus en plus hilarante, au fur et à mesure que l’averse orageuse nous trempait. Je nous vois encore arriver, à notre hôtel, ruisselants de pluie et riant aux éclats !

 

Depuis, chaque averse est pour moi, un prétexte à courir, rire et me rafraichir des gouttes de pluie !

La pluie nous a aussi accompagnés une semaine durant, à l’île de la Réunion ! Dans mes chaussures de marche, ça faisait flop flop … mais aucun rhume, ni glissade, ni ampoule !  Ce trekking fut formidable à nous amuser de notre périple pluvieux, à humer les senteurs de la terre, et à nous ravir de la beauté de la flore qui se dévoilait dans des atmosphères brumeuses …qui nous aurait sans doute échappée si notre regard avait été absorbé par la grandeur des paysages si bien connus de cette île.

Partout où la nature règne, même en ville, il nous est possible d’apprécier la fraicheur de l’air, de contempler les nuages, d’honorer la pluie qui arrose les jardins, d’humer les parfums ambiants , d’admirer la mousse sur les pierres ou le lichen des arbres…

Ces pluies auraient pu me gâcher mes balades et vacances.

Or elles m’ont permis de rire de mes peurs et de switcher en mode plaisir à chacune de ses apparitions !

…j’en arrive maintenant à pratiquer “La danse de la pluie” pour saluer sa venue et honorer son pouvoir nourricier !

Enjoy !

Aline

 

 

Pour y arriver toi-aussi,

saisis l’originalité de l’instant en te dégageant de tes entraves,

Souviens-toi d’expériences heureuses pour les revivre …. et les stimuler.

Quels sont tes bons souvenirs de pluie ?