Quand, la dernière fois, vous êtes vous dit, en regardant un paysage, « c’est beau », et de sentir en vous une félicité, un sentiment d’exaltation et de joie vous envahir? On peut bien sûr éprouver ce sentiment en regardant des œuvres d’art ou en écoutant de la musique, mais cela réclame une certaine éducation au « goût » quel qu’il soit. Alors que devant un paysage naturel, il n’y a nul besoin d’éducation. Comme si nous nous rappelions de nos origines, de ces bois, ces plaines et ces montagnes que nos ancêtres ont parcouru pendant des dizaines de milliers d’année. On reste bouche bée, émerveillé par cette beauté qui vient du plus lointain des âges et qui touche le plus profond de notre être. Une impression d’être enfin arrivé chez soi et de pouvoir dire « home » (« chez soi » ou « maison ») comme dans le film E.T.

Jacques, dans cette video, nous rappelle l’importance de rester sans voix devant un paysage, de ne pas y mettre de mots, afin de ressentir encore plus profondément ce sentiment de plénitude intérieur auquel porte la contemplation de la beauté.

Ainsi, en restant respectueusement devant ce qui est – de fait – plus grand que nous et dont nous faisons pourtant intégralement partie, nous pouvons ouvrir notre cœur à l’essence même du sacré et de la présence.

Faites l’expérience !

Contemplez un beau paysage ou un élément de nature et venez raconter votre témoignage concernant votre expérience.

Enjoy